Jours
Heures
Minutes
Secondes

PROGRAMMATION 2018

Concert Gratuit Mercredi 30 mai 2018 à la médiathèque de Forbach à partir de 18h00

SANDRO LORIER

Afin de vous présenter son nouvel album "Fuerteventura", Sandro Lorier sera en tournée internationale en 2018. Sandro a représenté la Rumba Flamenca dans le Grand Est il y a peu à l'Arsenal de Metz. Sandro Lorier, guitariste de Jazz et du style Rumba Flamenca, est bercé depuis son plus jeune âge avec différentes musiques ( le Jazz Manouche de Django Reinhardt, la Rumba Flamenca de Paco de Lucia, ou encore la Bossa Nova, … ). Par son jeu de doigts, il est un des rares guitariste manouche à jouer les standards de Jazz aux doigts à la technique flamenco, le Picado, donc sans médiator. Son premier album, intitulé Gypsy Favela, a déjà était présenté dans de nombreuses salles et festivals en France et à New-York notamment en 2016, où il joue à L'Olympia à Paris au coté de son père Paquito Lorier pour une soirée spéciale Jazz Manouche.

Concert Gratuit Vendredi 1er juin 2018 au Carré Mauve de Forbach à partir de 18h00

French Kiss

SAMEDI 2 JUIN A PARTIR DE 14H00

16h00 MAYO TRIO

Sarregueminois de naissance, Christophe Mayo Hubert apprend la guitare à 12 ans avec Antoine Haag et le très réputé Tchavolo Schmitt. Doué d’une redoutable main droite, Christophe Mayo Hubert est un sérieux client. Accompagnateur recherché dont le style évoque indubitablement celui de Tchavolo, il est aussi un soliste accompli.

Mayo Hubert guitare solo. Popots Winterstein guitare rythmique. Gino Roman contrebasse.

19h00 AMATI SCHMITT TRIO

Originaire de Thionville, Sonny Amati Schmitt n’est autre que le fils Dorado Schmitt, pointure du jazz manouche. Du haut de ses 22 ans, il possède déjà une solide expérience de la scène : le festival du Jazz à Vienne l’accueille en 2010 mais aussi au Birdland Jazz Club de New York où un invité de prestige en la personne de Leonardo Di Caprio est venu le féliciter. Au vu de son jeune âge et de son talent, un avenir radieux lui est promis.

Amati Schmitt : guitare solo ; Benji Winterstein : guitare rythmique ; Gino Roman : contrebasse.

21h00 ANGELO DEBARRE TRIO

Musicien manouche, Angelo commence la guitare en famille dès l’âge de huit ans. Dès 1985, il est l’un des piliers du célèbre cabaret parisien, aujourd’hui disparu, "la Roue Fleurie" et participe à de nombreuses tournées dans les styles tsiganes et jazz manouche. Angelo a su diversifier son jeu en mélangeant la tradition manouche et tzigane avec un phrasé moderne et une grande ouverture d’esprit. Sa discographie et les musiciens rencontrés en sont les meilleures preuves.

Angelo Debarre : guitare solo ; Ranji Debarre : guitare rythmique ; William Brunard : contrebasse.

Dimanche 3 Juin 2018

16h00 ADRIEN MOIGNARD & TIMBO MERSTEIN

Dès l’âge de 12 ans, il commence son apprentissage de la guitare et se produit très vite avec plusieurs groupes, sur scène et en studio. C’est lorsqu’il découvre la musique manouche et Django Reinhardt qu’il décide de se consacrer au Jazz. De l'univers rock/blues de ses débuts au jazz a, Adrien s'est très vite imposé comme un guitariste exceptionnellement doué et fondamentalement ouvert.

Adrien Moignard : guitare solo ; Timbo Merstein : violon solo ; Benji Winterstein : guitare rythmique ; William Brunard : contrebasse.

18h00 Marcel Loeffler & Brady Winterstein​

La musique fait partie de la vie de Marcel Loeffler depuis son tout jeune âge. Initié par son père guitariste, il choisit l'accordéon comme instrument de prédilection. Improvisateur subtil et tout en retenue, Marcel Loeffler s'est rapidement exprimé avec des compositions aussi éthérées que personnelles. La pureté de ses thèmes, la noblesse de ses mélodies habillent son jazz de reliefs chatoyants.

Marcel Loeffler : Accordéoniste solo ; Brady Winterstein :guitare solo ; Benji Winterstein : guitare rythmique ; Gino Roman : contrebasse.

20h00 PASCAL MASSELON & BIRELI LAGRENE

Issu d’une famille de musiciens de tradition manouche, il se consacre très tôt à la guitare. Dès l’âge de 20 ans, il s’envole pour les Etats-Unis et se produit avec de nombreux artistes dont Stéphane Grapelli, Benny Goodman et Benny Carter. Dans les années 90, Bireli jouit d’une reconnaissance internationale et devient une figure emblématique du jazz manouche. En 1993 il obtient le Django D’Or du meilleur musicien français au festival d’Oslo.

Pascal Masselon : guitare solo ; Bireli Lagrene : guiatre solo ; Hono Winterstein : guitare rythmique ; William Brunard : contrebasse.